Orthez. Heureusement ils étaient beaux

By  / 28-07-2014

Les Louro Fernandes Castro avaient belles gueules à leur sortie: hauts de trapio, les cornes fines et acérées et des robes originales, avec deux colorados oscuros rares. Un ensemble qui de ce point de vue n'aurait pas dépareillé dans une grande arène du nord. Promesses non tenues et frustrations car le ramage ne fut pas à la hauteur de ce plumage magnifique. La plupart des Louro Fernandes allèrent à la pique sans conviction et sortirent seuls. Par la suite ils manquèrent de mobilité, sortant des leurres par le haut, tardant à s'élancer sans répéter leur charge. On fera une exception pour le premier plus accommodant. Guerrier endurci aux combats difficiles, Joselillo ne put profiter des rares bonnes intentions du premier. Il débuta bien à la cape et accueillit l'adversaire de quelques séries de la droite sans engagement réel qui ne portèrent pas sur le public. Il tua d'un pinchazo et d'une entière tombée. Le quatrième avait de vilaines manières qui le mirent en difficulté. Il eut beaucoup de mal à l'épée et entendit un avis. Perez Mota est à créditer des meilleurs gestes de l'après-midi on le vit dans de bonnes séries soyeuses et lentes qui face à l'imposant Louro Fernandes sorti en cinquième avaient leur prix. Mais ce ne furent que des gestes éphémères. Il tua en deux temps et deux descabellos. Il avait placé une belle entière en tuant le premier. C'est au fond un torero délicat, à contre-emploi ici et à revoir dans un contexte qui lui permettra de s'exprimer plus facilement Beaucoup d'enthousiasme chez le jeune voisin d'Aragon, Imanol Sanchez. Il bandérilla avec sincérité ses deux toros mais par la suite connut beaucoup de difficultés.Il est vrai que c'était sa première sortie de l'année et par la même sa présentation en France comme matador. Comme il tua avec conviction le sixième qui ne lui avait laissé que peu d'options, il y eut quelques mouchoirs et il fit un tour de piste. Très bonne entrée, c'est là un point très positif, belle ambiance et organisation sans faille. 6 toros de Louro Fernandes Castro Rafelillo en ivoire et or: silence et pitos, Perez Mota en blanc et or: silence et silence, Imanol Sanchez en bleu nuit et or: silence après avis et tour de piste. Salut du banderillero Augustin Lopez au cinquième. Prix de la meilleure pique à Pepe Aguado au sixième toro. Prix du meilleur geste taurin (peña Sol) pour la cuadrilla de Perez Mota Réseña Pierre Vidal. Reportage vidéo Yves Pétriat.

A voir aussi sur  Orthez 2014

Les novillos de Valdellan pour Orthez

02-07-2014

Direction le campo dans la province de León pour rendre visite à la ganadería de Valdellan et découvrir la camada 2014 des novillos avec parmi eux, quatre qui seront lidiés…



Orthez. Toros de Fernandes de Castro

03-06-2014

Direction le Portugal pour découvrir les toros de Louro Fernandes de Castro qui seront lidiés lors de la corrida des Fêtes d'Orthez le dimanche 27 juillet 2014. Un lot de…



Orthez. Puerta Grande de Tomas Angulo

28-07-2014

Novillada très intéressante de Valdellán en ouverture de la journée taurine d'Orthez et un grand triomphateur Thomas Angulo qui coupe un total de trois oreilles. Deux sur son excellent premier…



Débarquement des Fernandes de Castro

23-07-2014

Débarquement ce mercredi des imposants toros portugais de Louro Fernandes de Castro qui seront combattus ce dimanche 27 juillet à 18 heures dans les arènes du Pesqué à Orthez par…