Mauguio. Corrida de la Romeria

By  / 17-06-2014

Malgré une météo menaçante et la concurrence de la corrida historique du retour du Maestro Joselito en plaza de Istres, les gradins des arènes de Mauguio s'étaient correctement remplis à l'heure du paseo. Côté bétail, les mésaventures de la ganaderia Pagès-Mailhan en terres Vicoises avaient contraint les organisateurs à revoir leur copie. Et c'est un lot assez disparate qui était proposé aux trois toreros du jour avec trois Gallon-frères (le troisième comme sobrero sorti en remplacement du sixième, blessé) ; un Piedras Rojas ; deux Pagès-Mailhan (le deuxième remplacé par un Gallon) et un Dos Hermanas, la préférence ayant été laissée aux éleveurs français. Et force est de constater que cet ensemble assez improbable s'est révélé fort intéressant. Sans maladresse aux aciers, les trois toreros auraient même pu sortir en triomphe des arènes Melgoriennes. A l'issue des deux heures trente de spectacle, c'est le Vénézuélien Fabio Castañeda qui a franchi à dos d'homme la grande porte après avoir coupé une oreille à chacun de ses deux opposants de la ganaderia Gallon-frères. Thomas Joubert a réussi son retour en habit de lumières en obtenant une oreille de son premier adversaire de Gallon-frères. Entouré pour l'occasion du péonage de Juan Bautista, l'arlésien a brindé la mort du toro de sa réapparition à son papa, en ce dimanche de fête des pères. Auteur d'une faena douce et templée à cet exemplaire noble et collaborateur, il paracheva son oeuvre d'une entière foudroyante après un premier pinchazo a recibir. Le quatrième du jour portait le fer de Piedras Rojas. Après s'être employé longuement sur une deuxième rencontre spectaculaire avec le groupe équestre, le toro se révéla encasté et exigeant. Thomas Joubert ne baissa cependant pas les bras et aurait pu logiquement obtenir un deuxième trophée sans une mort en plusieurs temps. Thomas Dufau a coupé un pavillon de son premier opposant de Pagès-Mailhan, un toro noble et de bonne transmission qu'il a couché d'une entière en place. Le Montois s'est montré à son avantage tout au long de la lidia, servant une faena majoritairement droitière initiée par une cambiada plein centre de la piste. Le Dos Hermanas sorti en cinquième position s'est également révélé noble et de belle transmission en début de faena. La suite se révéla plus compliquée, le toro baissant de ton alors que le torero devait s'y reprendre à quatre fois pour le rouler dans le sable. Fabio Castañeda a séduit le public Melgorien par son courage et son enthousiasme communicatif. Présent dans les trois tiers de la lidia, après avoir débuté sa faena de rodillas au centre de la piste, il coupa dans un premier temps une oreille d'un Gallon-frères encasté qu'il coucha en deux envois. Plus convainquant car moins électrique avec le dernier, un autre Gallon-frères remplaçant le Pagès-Mailhan titulaire blessé, le Vénézuélien devait obtenir un nouveau trophée après une nouvelle estocade en deux temps. Toros de Gallon-frères (1er, 3ème et 6ème bis); Pagès-Mailhan (2ème et 6ème remplacé sur blessure); Piedras Rojas (4ème) et Dos Hermanas (5ème). Thomas Joubert : oreille et vuelta Thomas Dufau : oreille et saluts Fabio Castañeda : oreille et oreille. Reseña de Laurent Deloye El Tico. Reportage vidéo de Benjamin Malizard