La seule ovation pour Ferrera d'une décevante corrida d'Adolfo Martín

Ajouté le: 10-06-2017 08:13

Corrida décevante d'Adolfo Martín qui a offert un jeu très limité pour pouvoir briller où quatre des six exemplaires furent sifflés à l'arrastre. Seule éclaircie de l'après-midi avec la valeureuse faena d'Antonio Ferrera face au quatrième. Face à un toro court de charge, le torero extremeño arriva à lui arracher quelques naturelles, une à une, qui déclenchèrent les applaudissements et le respect de Las Ventas pour avoir inventer une faena qui paraissait impossible. Echec à l'épée avec quatre pinchazos et un bajonazo qui n'empêchèrent pas le torero de venir saluer sous les applaudissements.

Sur son premier Adolfo, Ferrera reçut dès la réception au capote un derrote au niveau du ventre, sans conséquences sauf pour la taleguilla. Toro au danger sourd permanent. Silence.

Juan Bautista, pour son second paseo de la San Isidro n'aura pas connu la réussite du week end dernier à Nîmes ou à Vic. Deux faenas qui ne connurent pas un grand échos sur les tendidos face à deux adversaires certes toréables mais fades et sans transmission. Silence aux deux.

De Manuel Escribano, on retiendra sa porta gayola au troisième et sa dernière paire de banderilles très exposée au fil des tablas. Poursuivi par le toro, le torero de Gerena rentra in-extremis dans le burladero pour la séquence émotion du jour. 

 

Photo et vidéo Plaza 1.

 

Ce samedi, quatrième et dernière corrida de rejon avec les toros de Fermín Bohorquez pour Pablo Hermoso de Mendoza, Sergio Gálan et Léa Vicens.

 



Partager
Twitter