Madrid. David Mora retrouve le moral

Ajouté le: 19-05-2017 06:14

Huitième course de la San Isidro qui aura une nouvelle fois déçu par le comportement des toros. Cinq toros de Parladé (le cinquième changé par un sobrero de El Montecillo) et un de El Montecillo manquant de race, de mobilité et de jeu. Se sauvent du lot le troisième et sixième.

David Mora qui revenait après avoir quitté Las Ventas sous les coussins samedi dernier eut la chance de tomber sur ces deux toros. Il offrit face à ses deux toros deux faenas bien démarrées mais dont l'intensité retomba au fil des séries. Si lors de son dernier paseo, son utilisation des aciers avait pêché, hier le torero de Borox mit deux grosses estocades qui lui valurent de saluer à son premier et de couper l'oreille du dernier. Une oreille certes très généreuse pour Las Ventas qui eut le don de diviser le public.

Finalement la plus grande ovation de la course à mettre au profit de l'excellent banderillero Angel Otero face au sixième.

Otero ne devrait pas être loin de remporter le prix au meilleur banderillero de la San Isidro. Nous n'en sommes pas encore là, il reste trois semaines de "compétition".

 

Face à un lot sans aucune option, Curro Díaz a terminé sa San Isidro sur deux silences.

 

Iván Fandiño pour son premier paseo du cycle hérita d'un premier toro sans transmission, sans pouvoir lier les passes. Estocade en place. Silence.

Face au sobrero d'El Montecillo qui avait un problème de vue, le basque abrégea rapidement les débats. Sifflets.

Auparavant, alors que le basque demandait le changement de tiers aux banderilles, le président refusa et le banderillero Victor Manuel Martinez dut se résoudre à poser une dernière paire. Le toro le cueillit en plein vol et lui infligea une forte voltereta, heureusement sans blessure physique pour le banderillero et sans blessure de conscience pour le président bien assis à trente mètres du sable.

19656 Spectateurs pour cette huitième corrida.

 

Photo et vidéo Plaza 1.

 

Aujourd'hui pour la 9ème course du cycle, corrida de la Presse avec Sébastien Castella, Alejandro Talavante et Javier Jiménez face aux toros du Puerto de San Lorenzo.

 



Partager
Twitter